Agendas...

2 dates :

samedi 23 décembre, les deux cours de la matinée seront réunis en un seul et une surprise cloturera la matinée.

samedi 20 janvier, à partir de 18h00, assemblée générale du club à la ferme de Gouvieux, salle n°1.


Le souhait de Jigoro Kano, fondateur du judo, était de populariser une méthode visant à mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en prenant comme point de départ le ju-jitsu des écoles tenshin shinyo ryu et kito ryu qu'il avait pratiqué durant 6 années. La légende dit qu'il découvrit les principes du judo lors d'un hiver rigoureux, en remarquant que les branches du cerisier réagissaient différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de « l'agresseur » avec souplesse. La voie de la souplesse était née...

Le club en quelques mots... 

Le Judo Club de Gouvieux est né en 2008. Tous les cours sont dispensés au gymnase municipal de Gouvieux par des professeurs expérimentés dans une ambiance conviviale et familiale. De 4 à 99 ans et plus (à partir de 13 ans pour le ju-jitsu), ils permettent une pratique sportive saine dans le respect des valeurs initiées par Jigoro Kano. Le club participe également, tout au long de l'année, à de nombreuses compétitions qui permettent à l'enfant d'appliquer les techniques apprises en cours tout en s'amusant. En 2015, désireux de s'ouvrir vers de nouvelles disciplines, l'association ouvre une section de sport chanbara... Alors quelque soit votre age ou votre niveau "sportif", venez nous retrouver sur les tatamis...

Le Judo

Le judo (littéralement voie de la souplesse) est un art martial et un sport de combat d'origine japonaise (budo-), fondé par Jigoro Kano en 1882. Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de contrôle au sol, d'étranglements et de clefs.

Le lieu où l'on pratique le judo s'appelle le dojo (littéralement lieu d'étude de la voie). Les pratiquants (les judokas) portent une tenue en coton renforcée appelée judogi, souvent appelée à tort kimono, qui est le nom générique de la tenue traditionnelle japonaise.

Le Ju-jitsu

Le ju-jitsu, ou ju-jutsu ou encore jiu-jitsu, regroupe des techniques de combat qui furent développées durant l'ère féodale du Japon pour se défendre lorsque l'on est désarmé. Ces techniques sont classées en 3 catégories principales : Atemi waza (technique de frappe) ; Nage waza (technique de projection) et Katame waza (technique de contrôle) afin de maîtriser un adversaire.

Le  chanbara

Le Sport chanbara consiste en un combat entre deux participants avec des armes égales ou différentes.. Le « chanbara » est une forme d'onomatopée japonaise qui exprime le bruit des sabres qui s'entrechoquent dans le combat des samourais

LE TAISO


Quels que soient votre âge et votre condition physique, venez découvrir gratuitement le Taïso au Judo Club de Gouvieux, le samedi de 9h30 à 10h15 et de 10h30 à 11h15… Alban, Professeur diplômé, vous proposera d’améliorer votre bien-être et votre condition physique à travers cette gymnastique douce. Les exercices, pratiqués dans une ambiance conviviale, sont adaptés à tous et vous permettront de progresser à votre rythme… N’hésitez pas à franchir la porte de la salle de danse du gymnase, il n’y a aucune obligation d’engagement, juste le plaisir de la découverte !
Renseignements
Alban : 06 28 46 74 13

Bonne visite !

Contactez le club ici : judoclubgouvieux@laposte.net

DROIT A L'IMAGE

Le Judo Club de Gouvieux diffuse sur son site Internet des photographies prises dans des lieux publics au vu et au su des intéressés.

En application du droit à l'image et dans le respect des principes protecteurs définis par la loi, toute personne désireuse de ne plus voir apparaître cette reproduction la concernant peut en demander le retrait.


Ce droit peut s'exercer en adressant votre demande à l’adresse électronique : judoclubgouvieux@laposte.net

La capture ou reproduction des photographies dans ce site sans l’autorisation du Judo Club de Gouvieux ou des personnes concernées est interdite et expose les auteurs aux sanctions prévues par le code pénal article 226-1